Libellés

mardi 20 mai 2014

Mon Gemini en laine Muse de Phildar

Ce n'est pas parce que l'air se réchauffe que j'ai envie de délaisser mes aiguilles à tricoter. Bien, au contraire! Je tricote toute l'année et même par forte chaleur, il me faut des projets pour laisser libre cours à mes "pulsions tricotiques".



Gemini, un patron de chez Knitty, correspondait bien à mes attentes.

Tout d'abord, je voulais utiliser mon stock de pelotes "Muse" de chez Phildar. Eh oui! Il s'agit bien de la même laine, déjà utilisée l'an passé pour faire cette magnifique "serpillère à trous", portée 2 fois et aussitôt détricotée.

Ensuite, j'avais envie de tester une nouvelle technique de tricot : le "top down", ou tricot réalisé en rond en commençant par le haut, sans couture.



Bilan de ce premier tricot "top down" : plutôt positif puisque c'est un haut que j'ai plaisir à porter.

La laine Muse, mélange de fibres naturelles (dont le lin), se tricote facilement et elle est très douce au contact de la peau. C'est mon premier tricot pour l'été et mes craintes d'avoir trop chaud se sont vite dissipées : ce petit haut est aussi frais et confortable qu'un tee-shirt en coton.

Passons à l'aspect technique maintenant. Certes, j'avais déjà expérimenté le tricot en rond à travers les bonnets mais c'était la première fois que je m'attaquais à un ouvrage de cette taille. Dans ce modèle, l'avantage (enfin, si on peut parler d'avantage ...), c'est qu'on commence par le plus difficile: l'encolure avec le point ajouré. Les difficultés que j'ai rencontrées sont essentiellement liées au fait que je n'arrivais pas à rattraper correctement les doubles-jetés lorsque j'étais contrainte de détricoter, pour cause d'erreur. Le tricot en rond implique de devoir défaire maille par maille lorsqu'on  se trompe et c'est un autre facteur de stress.



Après quelques sueurs froides, je suis tout de même parvenue à finir cette partie ajourée et le reste fût une simple formalité : du jersey jusqu'au bout, soit que des mailles à l'endroit puisqu'on tricote en rond.

Le patron, en anglais, est bien expliqué et, en plus, il est gratuit.




L'avantage du top-down, c'est l'absence de couture sur les côtés, atout confort indéniable d'un vêtement porté près du corps.

Mais le top-down a aussi ses limites ...

Le tricot en rond implique une symétrie entre le devant et le dos, donc un décolleté identique, mais étant donné l'absence de "relief" dans le dos, le décolleté côté dos est beaucoup plus profond que sur le devant.


Pour remédier à ce défaut et réduire le décolleté dans le dos, trop profond à mon goût, j'ai "comblé" avec une bande crochetée



Certes, ce n'est pas parfait mais au moins, je me sens moins dénudée et donc plus à l'aise.


Mon prochain projet sera un autre tricot estival, toujours en top-down, avec une laine pailletée de chez Bergère de France. C'est un projet un peu plus ambitieux, j'espère que je serai à la hauteur ...

2 commentaires:

  1. C'est ravissant et si bien porté !! J'adore l'idée du ruban passé dans la fleur .Bravo !!

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Ysa, pour ce gentil compliment!

    RépondreSupprimer